Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Jheff.jpg

Realising corporal painting when using interspecific neuromediators as pigments :
Ayahuasca”Harmine,ThCarboline,Hamarline” 

Corporal painting created in Peruvian Amazonia with Mike Sinuiri (Shipibo shaman); and with the participation of Jhefferson(Jheff Saldaña Valera).

2007

 

 

 


Jheff2.jpg

Ayahuasca "Harmine,ThCarboline, Harmaline" peinture corporel réalisée en Amazonie Péruvienne par Milke Sinuiri (chaman Shipibo). Avec la participation de l'artiste/chamane Jheferson(Jheff Saldaña Valera).
2007

Pour la petite histoire cette photo a été prise a quelques heures de Pucalppa Amazonie Péruvienne en forêt humide.
Nous sommes partis là bas, avec dans nos sacs, un projecteur ultra-violet 400w afin de retrouver des amis Shipibo-conibo pour effectuer un travail sur la tradition chamanique Ayahuasquero Shipibo. La thématique était intégrer le concept Médium(voir explicatif dans medium I) dans une relation traditionnelle qui plus est chamanique.

Les Shipibos sont considérés dans le bassin amazonien comme les maîtres de la représentation de motifs géométriques appelés « Kené » en Shipibo; tant par le nombre et la richesse que la complexité des paternes qu'ils sont capable de produire.
Ces motifs ne sont pas « seulement » de jolies décorations liées a l'artisanat, mais sont un système de représentation graphique et une véritable technologie synesthésique des plus complexe, a la fois graphème, partition et « architecture cognitive ».(voir les anthropologues Rama Leclerc, Claudia Müller-Ebelingund ou encore l'ethobotaniste et ami, Romuald Leterrier )
Indissociable des visions générées lors de transes chamaniques, chez les Shipibo, le Kené est pensé comme un élément relationnel holistique. Celui-ci permet la circulation et la communication du sens a travers tout les aspects du réel. Perceptible sous forme de paternes visionnaires dans l'expérience ayahuasca, il est aussi un code graphique unitaire.
Les kenés sous leur aspect graphique peuvent recouvrir l'aspect sémantique de la mythologie, ils représentent également les chants et les mélodies « thérapeutique » ou de navigation (icaros) lors de l'expérience de transe ayahuasca.
Le « Kené » représente une interface holistique premièrement entre les domaines humains ou il devient un élément graphique susceptible de codifié l'aspect sémantique des mythes, mais également un élément ontologique puissant. Il est aussi peint sur le corps des Shipibo, et il n'est pas à concevoir comme une simple projection ou une application de celui-ci sur la surface de la peau, mais aussi comme la révélation d'une structure interne et invisible.(merci Romuald Leterrier)
D'où l'intérêt vis a vis de notre concept « médium »


D'autres parts l'ayahuasca en tant que breuvage est associée a la notion de « fluorescence » dans l'aspect mythologique; la « légende » veut que lorsque la transe est très forte et que les chamanes regardent la décoction d'ayahuasca, ils la voient non plus comme un liquide brunâtre, mais d'un jaune luminescent. Les chamanes rapportent aussi que dans les visions chamaniques l'esprit de la plantes mères chacruna(plante la plus associée à la liane ayahuasca pour la décoction), est souvent représentées comme un serpent entouré d'une aura bleu projetant des radiations violettes, qui pénètrent un autre serpent a l'aura jaune« assimilé à l’esprit de la liane ayahuasca », et entraîne une alchimie, une communion entre les deux esprits qui provoque une capacité visionnaire.  Voir cette représentation dans une peinture du chamane Pablo Amaringo:
http://www.ayahuascavisions.com/pablo-amaringo-book.html
VISION 3 AYAHUASCA AND CHACRUNA
« This painting represents the two plants necessary in preparing theayahuasca brew.
Out of theayahuasca vine comes a black snake with yellow, orange, and blue
spots, surrounded by a yellow aura... »

3emes peinture, issue du livre Ayahuasca Visions de P.Amaringo et l'anthropologue Luis Eduardo Luna.


Nous avions ici une opportunité disons poétique; les alcaloïdes de type beta-carbolines que contient la liane ayahuasca (harmine harmaline etc) sont de couleur jaune or lorsqu'ils sont isolés de la plante , sont réactif aux ultraviolets.
Lorsque nous avons déballé notre projecteur u.v. devant nos camarades Shipibo et qu'ils ont pu voir que le breuvage ayahuasca émettait une luminescence jaune bleutée sous l'influence des rayonnement ultraviolets, il y a eu, on l'imagine, une effervescence disons magique.
La technologie occidentale mettait en lumière leur mythe, qui pour eux est d'une réalité aussi réel que peut l'être le réel ;))
Maintenant a savoir si la principales molécules psychoactive contenues dans la plante secondaire chacruna, la dimethyltrytamine est génératrice d'ultraviolets...mystère et boule de gomme; mais d'après les études de Fritz-Albert Popp, il y aurait peut-être une relation de cause a effet....mais c'est une autre histoire...

Du reste, on a bien rigolé pour prendre ces photographies dans un contexte « quelque peu » hostile avec plus de 90% d'humidité et les essaims d'insectes hypnotisés par les radiations ultraviolettes en pleine nuit:)

 


 

tattooArnulfo.jpg

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by