Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

2manip-copie.jpg

 

 

Roy Ascott's presentation  2010-2011: Helsinki "Art and
Technoscience: Practices in Transformation"; Guimaraes « Skilled Art Conference » ;

FACT (at Tate Museum)Liverpool.

http://www.planetary-collegium.net/

conf-R.Ascott.jpg

 

 

 

Travaux  diffusés par l'artiste et professeur, Roy Ascott /
Planetary Collegium Université de Plymouth  2010-2011: Helsinki "Art and
Technoscience: Practices in Transformation"; Guimaraes « Skilled Art Conference » ;

FACT (au Tate Museum)Liverpool.

http://www.planetary-collegium.net/

 

 

5manip-copie.jpg

 

 

1manip-copie.jpg

 

3manip-copie.jpg

 

2.jpg

 

12143_1304677063468_1426749117_30876748_4531072_n.jpg

 

 

Concept:
The skin and nervous system both come from the same embryonic sheet. After that, they keep linked, especially because of common neuromediators. In concrete terms, the result is that changes in the brain( for example, a nervous breakdown) lead to modifications of the skin(inflammation for example). Our work follows the opposite process: in applying neuromediators on/in the skin, we consider the latter as an interface, a nervous prolongation, connected with the brain.
Applying specific neurotransmitters, such as spinoline, adrenaline, dopanine or serotonine on the skin, result in them being absorbed through their respective receptors concerning skin cells and so, an informal modification which is, in the end, identified by the brain. The visualisation of the inscription on/in the skin, because of the reaction of the fluorescence when exposed to ultra-violets, amplifies the integration of the informal modification on the brain, while permitting a sudden awareness of this one.
Realising corporal painting when using neuromediators as pigments (each neuromediator having a particular fluorescent marking), enables to play on the conscience/brain informational assimilation ; the drawing as information, amplifies the resonance of this assimilation.
The use of “ultraviolet light”, to reveal corporal paintings done with neuromediators, is common in spectrophotometry and in images by fluorescence “histofluorescence”, which enables t determine the presence of these same neuromediators, concerning specific receptors in specific analysis.
In making visible this corporal communication, we amplify the conscient integration of the biochemical phenomenon, and spread the informational network to the brain of the spectator, being itself of a chemical nature.
The pinoline (and other b.carbolines endogens), mediators of the central nervous system, is closely linked with dream and modified states of consciousness, and is found implicated through the different stages of sleep, as well as during N.D.E, transes induced by dancing, exhaustion or also, meditation, considered to be vehicles, mediators of other realities.

 

Technique used : photogaphy fusion positive/negative.
Neuromediators used: - pinoline(pinoline, neuromediator of the central nervous system is closely bond to dream.)
2004-2005.

 

 

Concept:
La peau et le système nerveux proviennent du même feuillet embryonnaire. Ils gardent ensuite des liens notamment grâce à des neuromédiateurs communs. Concrètement cela entraîne que des changements au niveau du cerveau (par exemple une dépression) entraînent des changements au niveau de la peau (inflammation par exemple). Nos travaux suivent la démarche inverse, en appliquant des neuromédiateurs sur/dans la peau nous considérons celle-ci comme une interface, un prolongement nerveux en relation avec le cerveau.
L’application de neurotransmetteurs spécifiques tel que la pinoline*, l’adrénaline, la dopamine ou encore la sérotonine sur la peau entraîne une assimilation de ceux-ci via leurs récepteurs spécifiques au niveau des cellules de l’épiderme et donc une modification informationnelle qui est identifié en bout de course par le cerveau.
La visualisation des inscriptions sur/dans l’épiderme, de par la réaction de fluorescence lors d’une exposition aux ultraviolet, amplifie l’intégration de la modification informationnelle au niveau du cerveau tout en permettant une prise de conscience de celle-ci.
La réalisation de peinture corporelle en utilisant des neuromédiateurs comme pigments (chaque neuromédiateur ayant un marquage fluorescent particulier) permet de jouer sur l’assimilation informationnelle conscience/cerveau ; les dessins en tant qu’informations amplifient la résonance de cette assimilation.

L’utilisation « de lumière ultraviolette » pour réveiller les peintures corporelles réalisées avec des neuromédiateurs a en commun l’utilisation des ultraviolets en spectrophotométries ou encore en imagerie par fluorescence « histofluorescence », qui permet de déterminer la présence de ces mêmes neuromédiateurs au niveau de récepteur spécifiques dans le cadre d’analyses spécifiques.
En rendant visible cette communication "corporelle" nous amplifions l'intégration consciente du phénomène biochimique et étendons le réseau informationnel au regard du cerveau du spectateur, lui même de nature biochimique.
 

 

(*)La pinoline (et autres b-carbolines endogènes), neuromédiateur du système nerveux central est intimement liées au rêve et aux états de conscience modifiée, on la retrouve impliquée lors de différentes phases du sommeil, ainsi que lors des N.D.E., des transes induites par la danse, l’épuisement, ou encore la méditation; considérées comme étant le vecteurs, le médiateur d’autres réalités.

 

Neuromdiateur utilise: Pinoline
2004-2005.

Partager cette page

Repost 0
Published by